Formation inter-régionale des points focaux nationaux de l'OIE pour la faune sauvage (cycle intermédiaire)

Header

Les Représentations Régionales de l'OIE coordonnent la toute première formation inter-régionale pour les points focaux de la faune sauvage dans 5 régions et à travers 12 fuseaux horaires.

Les cinq Représentations Régionales de l’OIE ont organisé avec succès la première formation inter-régionale destinée aux points focaux pour la faune sauvage dans cinq régions et à travers douze fuseaux horaires différents.

L’événement de trois jours a réuni plus de 250 participants de 137 pays membres, dans trois sessions différentes (hémisphère occidental, longitude temps universel et hémisphère oriental) et trois langues officielles (respectivement anglais/espagnol, français uniquement et anglais uniquement ; avec une traduction simultanée supplémentaire en arabe et en russe).

Le programme des trois webinaires était volontairement identique, à l’exception bien sûr des sessions interactives (discussion, questions et réponses, sondages Mentimeter). Tous les discours, témoignages de pays et présentations techniques avaient été préenregistrés, transcrits, traduits et sous-titrés dans les deux autres langues.

 

Dre. Monique Eloit, Directrice-générale de l’OIE

 

Cela a facilité la gestion du temps, permettant environ une heure de présentations formelles et une heure d’interaction avec les points focaux.

Le discours de bienvenue de la Directrice générale de l’OIE, Dre. Monique Eloit, a été suivi par les discours des Représentants Régionaux de l’OIE d’Afrique, des Amériques, d’Asie et du Pacifique, d’Europe et du Moyen-Orient.

 

Voir le discours d’ouverture sur You Tube ci-dessous

Forme

Les coûts de l'investissement dans des systèmes et réseaux de surveillance appropriés et dans la gestion de la santé des animaux sauvages ne sont pas négligeables, mais les coûts et les risques de ne pas le faire sont beaucoup plus importants, tant du point de vue de la santé publique que de la conservation.

Dre Monique Eloit, Directrice-générale de l'OIE

Ordre du jour

Jour 1 : Discours d’ouverture de la Directrice-générale de l’OIE et des cinq Représentants régionaux.

Présentation technique principale 1 : Cadre de l’OIE en faveur de la santé de la faune sauvage : Protéger la santé de la faune sauvage pour atteindre l’objectif « Une seule santé » (2021)

Session interactive (questions et réponses, sondage en ligne)

Jour 2 : Expériences des membres : “Surmonter les défis”.

Présentation technique principale 2 : Présentation du projet de Manuel de formation du 6ème cycle pour les Points focaux faune sauvage

Session interactive (questions et réponses, sondage en ligne)

Jour 3 : Expériences des membres : “Coordination du rapportage entre les autorités compétentes”

Présentation technique principale 3 : Présentation des caractéristiques et des possibilités du nouveau système OIE-WAHIS, en ce qui concerne les maladies de la faune sauvage (en Anglais)

Session interactive (questions et réponses, sondage en ligne)

Déclarations de clôture par les Représentants sous-régionaux sélectionnés

JOUR 1

Le premier jour, le Cadre de l’OIE en faveur de la santé de la faune sauvage : Protéger la santé de la faune sauvage pour atteindre l’objectif « Une seule santé » (2021) a été présenté par le Service de Préparation aux urgences et Résilience. La présentation a mis en évidence la nouvelle approche de l’OIE en matière de santé de la faune sauvage, la stratégie de sa mise en œuvre, les réalisations à ce jour et a souligné les différentes façons dont les points focaux de l’OIE pour la faune sauvage pourraient être impliqués dans la mise en œuvre du nouveau programme, tout en bénéficiant de ses résultats.

Deux sessions interactives utilisant des sondages Mentimeter ont suivi la présentation. La première visait à évaluer comment les points focaux pour la faune sauvage pourraient contribuer aux six axes de travail du Cadre et lequel pourrait être le plus bénéfique pour eux. La seconde visait à recueillir les réactions des points focaux de l’OIE pour la faune sauvage sur la pertinence de la mise à jour de leurs termes de référence vis-à-vis de ce nouveau programme.

Téléchargez l'infographie (en Français et en Anglais) et le document complet (en Anglais)

Infographie Cadre de l'OIE pour la santé de la faune sauvage
Infographie Cadre de l'OIE pour la santé de la faune sauvage

PDF - 280.17KB

Infographic OIE Wildlife Health Framework
Infographic OIE Wildlife Health Framework

PDF - 405.94KB

Full document OIE Wildlife Health Framework (English/Anglais)
Full document OIE Wildlife Health Framework (English/Anglais)

PDF - 841.61KB

La première session a permis aux points focaux de l’OIE pour la faune sauvage d’identifier ‘collaboration, mise-en-réseau et communication’ comme des actions clés qu’ils pourraient entreprendre pour soutenir le Cadre en question. Les deux axes de travail auxquels ils pourraient facilement contribuer sont ‘3. notification des maladies’ et ‘6. communication et sensibilisation’ (93 répondants). Les deux chantiers qui seraient le plus difficile pour les points focaux de l’OIE pour la faune sauvage de contribuer sont ‘2. le renforcement des capacités’ et ‘4. les normes’ (93 répondants). Enfin, les deux chantiers qui seraient les plus bénéfiques aux points focaux de l’OIE pour la faune sauvage sont ‘2. le renforcement des capacités’ et ‘1. les partenariats, la coordination et la collaboration’ (97 répondants).

La deuxième session a mis en évidence que 60 des 85 répondants (70%) ont déclaré qu’il n’était pas nécessaire de modifier les termes de référence actuels des points focaux de l’OIE pour la faune sauvage.

Cependant, plusieurs propositions ont été faites pour affiner certaines des tâches et les rendre plus adaptées et en phase avec le Cadre. De plus, les participants ont identifié que l’ajout de certaines compétences aux termes de référence serait utile : une formation en épidémiologie, une connaissance de la faune sauvage et le fait d’être vétérinaire sont les trois compétences les plus souvent mentionnées.

 

JOUR 2

La deuxième journée a débuté par des présentations de Trinité-et-Tobago, du Ghana, du Cambodge et du Liban sur les moyens de surmonter les difficultés (voir les présentations et les vidéos ci-dessous).

Témoignage des pays "surmonter les défis" (en Anglais)

CAMBODIA (Cambodge)
CAMBODIA (Cambodge)

PDF - 1.06MB

LEBANON (Liban)
LEBANON (Liban)

PDF - 937.00KB

TRINIDAD & TOBAGO (Trinité-et-Tobago)
TRINIDAD & TOBAGO (Trinité-et-Tobago)

PDF - 904.71KB

Visionnez les quatre présentations enregistrées, y compris le Ghana avec sous-titrage en Français (ci-dessus) 

 

Ces présentations ont été suivies d’une présentation du Manuel de formation “Surveillance et gestion des maladies de la faune sauvage” qui a été préparé pour le 6e cycle de formation des points focaux de l’OIE pour la faune sauvage, par deux experts du Centre Collaborateur de l’OIE sur “la santé et la biodiversité de la faune sauvage”. La présentation a donné une vue d’ensemble du contenu du manuel de formation, y compris les types de surveillance, les considérations sur la conception de la surveillance, la gestion des informations issues de la surveillance et la gestion des maladies de la faune sauvage. Les experts ont également posé deux questions aux points focaux pour la faune sauvage afin d’évaluer les principaux besoins et défis auxquels ils sont confrontés. Les réponses des participants aux questions ont été sollicitées à l’aide du système de sondages Mentimeter qui ont fourni des résumés en temps réel. En réponse à la première question, les participants (106 répondants) ont classé par ordre de priorité les trois sujets suivants 1. Conception et mise en œuvre de la surveillance, 2. Enquêtes sur les épidémies et 3. Collecte et analyse des échantillons diagnostiques, pour une formation qui les aiderait à accomplir leurs tâches dans le pays en tant que point focal pour la faune sauvage.

Pour la deuxième question, 99 répondants ont identifié 1. les stratégies de communication et de plaidoyer pour mieux intégrer la santé de la faune sauvage dans la stratégie nationale de santé animale de votre pays, 2. la coordination dans le pays des événements de santé de la faune sauvage afin qu’ils puissent être gérés et ensuite rapportés à l’OIE, et 3. le réseau de communication et les collaborations avec les homologues de la faune sauvage comme compétences et activités qui ont été les plus difficiles dans l’exercice de leurs fonctions de point  focal faune sauvage

Ces résultats ont ensuite été utilisés pour faciliter la discussion pendant la session plénière concernant ces sujets et pour obtenir une compréhension plus approfondie des défis et des besoins de formation des points focaux. Cette session a également été l’occasion de partager les cinq premiers manuels de formation déjà élaborés par le Centre Collaborateur, qui constituent une ressource précieuse pour les points focaux.

Forme

Partout dans le monde, riches et pauvres, des gens dépouillent la Terre de ses richesses de manière irréfléchie pour s'enrichir aujourd'hui, au détriment de la survie des générations futures, que ce soit la leur ou celle des autres...

Prof. Wangari Maathai dans The Challenge for Africa (2009) Prix Nobel de la paix et fondatrice du "Green Belt Movement"

JOUR 3

La troisième journée a commencé par des présentations des Membres de l’OIE, de l’Uruguay, de l’Ouganda, de la République de Corée et du Bahreïn sur la coordination des rapports entre les autorités compétentes.

Témoignage des pays "coordination du rapportage entre les autorités compétentes" (en Anglais)

BAHRAIN (Bahreïn)
BAHRAIN (Bahreïn)

PDF - 787.40KB

KOREA (REPUBLIC OF) République de Corée
KOREA (REPUBLIC OF) République de Corée

PDF - 847.52KB

UGANDA (Ouganda)
UGANDA (Ouganda)

PDF - 768.00KB

Visionnez les quatre présentations enregistrées, y compris l’Uruguay avec sous-titrage en Français (ci-dessus) 

 

Le principal thème technique de la journée a été présenté par le Service d’information et d’analyse zoo-sanitaire mondiale (WAHIAD), afin de mettre en évidence les caractéristiques et les possibilités du nouveau système OIE-WAHIS en ce qui concerne les maladies de la faune sauvage. La présentation visait trois objectifs :

  • Fournir une vue d’ensemble de l’OIE-WAHIS en relation avec les maladies de la faune sauvage.
  • Clarifier comment et quand l’on peux soumettre des informations sur les maladies de la faune sauvage listées ou non-listées par l’OIE.
  • Préciser quelles sont les ressources de formation/apprentissage sur l’OIE-WAHIS actuellement disponibles.

Les sessions ont été organisées à l’aide de présentations enregistrées, de sessions de vote interactives en temps réel en utilisant Mentimeter et des discussions ouvertes avec questions et réponses.

Les messages clés délivrés étaient les suivants :

  • Une interface de saisie de données dédiée à l’OIE-WAHIS pour les maladies non-listées par l’OIE sera développée dans le futur. En attendant ce développement, d’autres options alternatives pour soumettre des données à l’OIE sont actuellement en discussion ;
  • Les ressources de formation/apprentissage de l’OIE-WAHIS telles que les procédures de notification, le guide de l’utilisateur et un environnement de formation sécurisé pour l’OIE-WAHIS sont actuellement disponibles pour aider les utilisateurs ;
  • L’une des principales tâches des points focaux de l’OIE, tant pour la notification des maladies animales que pour la faune sauvage, est de collaborer entre eux et avec leur Délégué OIE pour collecter et soumettre des données sur la faune sauvage, afin d’encourager la soumission de maladies non listées par l’OIE ainsi que celle listées par l’OIE ;
  • Afin d’aider les Membres dans le processus de notification des maladies, des fiches techniques sur les maladies sont disponibles sur le site web de l’OIE.

La formation a été clôturé par une série de 5 allocutions prononcés par une sélection de représentants sous-régionaux de l’OIE à Tunis, Panama, Bangkok, Nur-Sultan et Abu Dhabi.

L’événement a été financé par plusieurs sources de financement de l’Union Européenne, notamment le projet EBO-SURSY, le projet REDISSE financé par la Banque Mondiale et le Fonds Fiduciaire Japonais, sans oublier la généreuse participation du Centre Collaborateur de l’OIE basé aux États-Unis (à l’USGS).

Remerciements

Ce wébinaire a bénéficié du soutien de

Principales présentations techniques

Main presentation day one (PRD) Français
Main presentation day one (PRD) Français

PDF - 2.65MB

Main presentation day two (USGS) Français
Main presentation day two (USGS) Français

PDF - 1.58MB

Main presentation day three (WAHIAD) (Anglais / English)
Main presentation day three (WAHIAD) (Anglais / English)

PDF - 3.52MB

Termes de référence des points focaux nationaux

Faune sauvage
Faune sauvage

PDF - 12.81KB

Notification des maladies animales
Notification des maladies animales

PDF - 10.90KB

En savoir plus :

Afrique

Protection de la santé animale à l'interface entre la faune et le bétail

Lecture recommandée
OIE

Portail faune sauvage

Lecture recommandée
EBO-SURSY

Renforcement des capacités et surveillance des fièvres hémorragiques virales

Lecture recommandée
Forme

I

Asie et le Pacific

Santé de la faune sauvage (en Anglais)

Lecture recommandée

Les points focaux pour la faune sauvage d'Afrique et du Moyen-Orient convergent à Kasane (Botswana) pour un atelier régional de formation (5ème cycle)

9/11/2018
Lecture recommandée

Les points focaux pour la faune sauvage de l'Afrique francophone se réunissent à Abidjan pour un atelier de formation régional (5e cycle)

28/03/2019
Lecture recommandée
Forme

I

JMVS 2021

Journée Mondiale de la Vie Sauvage

Lecture recommandée
JMVS 2021 (Asie et Pacific)

Journée Mondiale de la Vie Sauvage (en Anglais)

Lecture recommandée
JMVS 2020

Journée Mondiale de la Vie Sauvage

Lecture recommandée
Forme
Partagez cet article